Et la lune, là-haut

 

roman ado, muriel zurcher, robin des graffs, lune, humour absurde, feel good, astronaute, thomas pesquet, combinaison spatiales, littérature de jeunesse, muriel zurcher

Le pitch de l’éditeur :

Alistaire est un génie. Derrière son écran, il a appris les mathématiques, la planétologie, la science des matériaux et même à décrypter les émotions des gens. Mais à vingt et un ans, Alisatir n’est jamais sorti de l’appartement où il vit avec sa mère. Son rêve : aller sur la Lune. Il est prêt. Et sa mère l’a promis : le jour où elle montera au ciel, il pourra faire ce qu’il voudra.

En voyant ce jeune type à l’air un peu paumé sortir de l’immeuble, Yaro, dis-huit ans, sans-papiers, pense avoir flairé la bonne affaire. Quand il comprend dans quelle galère il s’est fourré, il est déjà trop tard…

Commence alors pour ce duo improbable et attachant une série d’avantures rocambolesques qui les aideront à se reconstruire et à se réconcilier avec la vie.

Un roman d’apprentissage drôle et décalé qui nous encourage à suivre nos rêves, même les plus fous.

Et la lune, là-haut est publié aux éditions Thierry Magnier. La couverture est de Nicolas Galkowski, librement inspirée du travail du photographe Hunter Freeman.